Revue de presse 2004

Est républicain, Mardi 21/09/04

Le Bizot

Des voix françaises et roumaines en parfaite harmonie
Les choristes ont réjoui les mélomanesQuel beau concert offert en l'église Saint-Georges ! Tout d'abord, l'ensemble vocal « le Contrepoint », sous la direction de Dominique Deloffre et accompagné au piano par Bénédicte Kaulek, a interprété des  oeuvres de Costeley, Certon, Bonnet ou encore Saint-Sens, dont l'«Ave Verum». Puis, l'ensemble «Appassionata», sous la baguette, de Francisc Muresan, venu de Rounianie, a interprété des œuvres de Muzicescu, Negrea et d'autres compositeurs. En programme commun, les deux groupes ont interprété un mélange de morceaux de compositeurs français et roumains. Un concert fort apprécié des mélomanes.

Est Républicain, le 05/06/2004

MONTFAUCON

Un concert de qualité
Concert de MontfauconL'ensemble vocal « Le Contrepoint» de Besançon a entraîné un public nombreux dans un univers musical très varié allant du XVIe au XXe siècle. Le concert avait un cachet intime puisqu'il chantait notre « jardin secret» : des chants les uns plein d'enthousiasme, d'autres teintés de mélancolie, évoquant les thèmes éternels de la nature et de l'amour. On entendit aussi des œuvres de la Renaissance, entre autres le « Il est bel et bon» de Passereau avec son jeu singulier sur les onomatopées. Le XVIIIe siècle était représenté par l'Ave Verum de Mozart et le XIXe par l'Ave Verum de Saint-Saens et un poème symphonique pour voix et piano de G. Faure (Les Djinns). Cet ensemble, dirigé par Dominick Deloffre et accompagné au piano par Bénédicte Kaulek laissa, à plusieurs reprises, Elodie Appelt, alto, étudiante en musicologie et élève de chant au CNR de Besançon, s'exprimer en solo.
Les quarante choristes du « Contrepoint» ont terminé une semaine de concert dans cinq églises du département et cet été, ils «exporteront» ces chants dans différents pays d'Europe puisqu'ils participeront, avec la ville de Besançon, au programme de coopération appelé «Territoires d'Europe» qui établit des actions d'échanges de ville à ville. Ainsi, le « Contrepoint » recevra, en septembre, un chœur roumain de la ville de Bistrita et chantera un répertoire de chants français et roumains, dimanche 12 septembre à 18 h, au Grand Kursaal.

La vie des chorales, BVV 2004 - Mission Voix

LE CONTREPOINT CHANTE SON JARDIN SECRET

Le  Contrepoint chante son jardin secretFidèle à sa volonté de diffuser la musique dans la région, le Contrepoint de Besançon, dit. Dominick Deloffre, chante "son jardin secret".
En l'occurrence, il s'agit essentiellement de musique française du XVIème au XXème siècle, a cappella ou accompagnée au piano par Bénédicte Kaulek.
De la diversité naît la richesse et le programme offre aussi bien le charme et la galanterie de la Renaissance, les mélodies et la séduction de Fauré et Saint-Saëns que le jazz vocal de "Quand on s'balade" ainsi que des pièces moins connues comme "les jardins secrets" de C. Boller, un des derniers chantres de la Suisse romande et une œuvre d'A. Desenclos, création des années 60 inspirée du grégorien.

Le Contrepoint vous donne rendez-vous à Besançon, au Kursaal, le 12 septembre, pour un concert donné en collaboration avec la chorale roumaine Appassionata de Bisttita, dans le cadre des rencontres franco-roumaines : Territoires d'Europe.

Est Républicain, le 05/06/2004

SANCEY-LE-GRAND

Le jardin secret du Contrepoint
Le Contrepoint dans l'église de SanceyLe Contrepoint a dévoilé son jardin secret devant un auditoire attentif dans l'église de Sancey-le-Grand. Dirigé par Dominick Deloffre et accompagnée par Bénédicte Kaulek au piano et d'Elodie Appelt qui chante en solo Haendel et Donizetti, c'est un répertoire très varié allant de la Renaissance et en particulier le jeu singulier des onomatopées de Passereau dans « Il est bel et bon », aux « Ave Verum » de Mozart qui a été proposé au public, puis « Nos Autem » de Desenclos. Des chants contemporains terminent ce jardin secret dans l'intimité avec « Siracuse » d'Henri Salvador ayant dans ses rangs un choriste du village, «Manu» qui dirige aussi la chorale locale « l'Echo de la Baume », avant de s'envoler pour chanter dans différents pays d'Europe, cet été, dans le cadre d'un programme de coopération « territoires d'Europe» en partenariat avec la ville de Besançon.
En septembre, un chœur roumain, « Appassionata » de Bistrita, viendra donner des concerts en Franche-Comté et chantera un répertoire français et roumain et particulièrement le 11 septembre au Bizot.
Fait du hasard, l'équipe d'aumônerie de Sancey est en relation avec une association roumaine, comme quoi la Roumanie est au cœur des pensées des Sancéens en ce moment.

Est Républicain, le 27/05/2004

THISE

Le tour de chant du Contrepoint
Le  Contrepoint en concert à l'église thisienneL'ensemble vocal bisontin sous la direction de Domiriick Deloffre s'est produit à l'église à travers un répertoire musical très varié allant du XVIe au XXe siècle. Les choristes ont interprété des œuvres de la Renaissance de Costelet. Certon, Bonnet et le jeu singulier sur les onomatopées de Passereau ont étonné le public. Les deux «Ave Verum» de Mozart et Saint-Saëns ainsi que les «Djinns» de Fauré ont poursuivi la remontée musicale du temps. Desenc1os, Trenet, Salvador, Boller, Mireille et Very ont ponctué cette soirée appréciée par l'auditoire.

Est Républicain, le 10/05/2004

LE BIZOT

Un « Jardin secret » tout doux à l'oreille
Le Contrepoint a offert d'agréables instants aux mélomanesLe Contrepoint de Besançon, placé sous la diréction de Domiilick Deloffre, professeur agrégé d'éducation musicale, et composé d'une bonne quarantaine de choristes, a interprété diverses compositions d'auteurs comme Haendel, Saint-Saens, Fauré, accompagé d'un pianiste. Ce concert au joli titre de « Jardin secret» a été fort applaudi par les mélomanes en l'église Saint-Georges.