Revue de presse 2009

23-11-2009 Est Républicain
GRAND'COMBE-DES-BOIS

La musique du siècle des Lumières a charmé


Samedi soir, une rencontre de qualité a été offerte à tous les amateurs de musique dans une église bien chauffé, cadre idéal pour un concert de musique baroque, car l'acoustique y est remarquable?
Denis Leroux, président de la communauté de communes, a accueilli l'ensemble vocal le Contrepoint dirigé par Dominick Deloffre, fondé en 1981 et fort de quarante personnes de tous âges.
Les choristes installés derrière les auditeurs ont ouvert la soirée par le chant "O Jésus, roy de gloire", extrait de la traduction française du "Te Deum" en 1706. Les oeuvres de la première partie ont été interprétées par Michel Laize au clavecin, Chantal Baueumler à la viole de gambe et par deux solistes, Nathalie Malitchenko et Françoise Carteaux-Deloffre.
Concert de Grand'combe-des-BoisL'ensemble a été très applaudi par les mélomanes.
C'est un morceau de Monteverdi qui a ouvert le récital, suivi de "L'Ave Verum Corpus" du chanoine Jean Millet, de la cathédrale de Besançon qu XVIIe siècle.
La suite était constituée d'une longue cantate, "Esther", sur un sujet biblique, écrite par Elisabeth Jacquet de la Gerre, la protégée de Louis XIV et de Mme de Maintenon, qui a pour morale ; "N'attendez pas que la vérité se présente à vous, allez la chercher."
Un intermède de quelques minutes a permis au groupe d'installer l'estrade, et les quarante choristes ont traversé la nef sous les applaudissements, pour prendre place devant le choeur.
Animé par la même passion, il a interprété, pour la plus grande joie du public, "Crucifixus" d'Antonio Lotti, "Baci soavi e cari" de Monteverdi et la message "Fia Pax" d'Henry Madin, oeuvre retranscrite en 1985.
Cette chorale ovationnée a offert au public quelques minutes supplémentaires de ravissement, en interprétant un chant de Noël et en avant-première, un court extrait du nouveau spectacle de l'année prochaine.
Tous les membres du Contrepoint ont ensuite convergé vers la salle des fêtes où une collation bien méritée leur a été servie.